Mieux soigner le corps des femmes

Par

Arte est allé à la rencontre de Murielle Salle, historienne et de Bettina Pfleiderer, professeure en médecine « genrée » pour démonter les mécanismes qui conduisent aux diagnostics mal posés et douleurs ignorées. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Face à la médecine, les femmes et les hommes ne sont pas égaux. Diagnostic mal posé, douleurs minimisées voire ignorées, car la norme, c’est le corps masculin. Celui des femmes est encore trop considéré comme “physiologiquement pathologique”. Comment faire bouger les choses ? » Réponse dans le cinquième épisode de la série trimestrielle Kreatur, « née de l’envie d’un groupe de femmes de se faire l’écho des combats et des héroïnes du féminisme ».