Réforme du collège : un débat halluciné

Par

Le débat sur la réforme du collège navigue de surenchère en surenchère. Derrière les déclarations hystériques sur la fin programmée de la civilisation – occidentale – se niche l'hypocrisie radicale de ceux qui n'ont aucun intérêt à ce qu'un système scolaire inégalitaire évolue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce serait maintenant « l’esprit du 11 janvier » que la réforme du collège tenterait sournoisement d’abattre. Dans le concert de critiques contre cette réforme, la dernière sortie de François Bayrou a sans doute franchi un cap dans la surenchère. Ainsi pour l’ancien ministre de l’éducation nationale, interrogé sur France Inter, cette « entreprise de démolition » rencontre l’émotion de ceux qui le 11 janvier dernier se sont mobilisés pour défendre « ce que nous sommes profondément » et pour dire « ne touchez pas à ma France ».