Un CRS «harcelé» après avoir dénoncé une affiche de Hitler dans sa caserne

Par

Depuis la découverte en janvier 2011 d’une photo de Hitler dans les locaux de la compagnie républicaine de sécurité de Perpignan, le policier qui l'avait dénoncée dit être victime du harcèlement moral de son commandant. Une information judiciaire a été ouverte en 2016.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 17 janvier 2011, à la compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Perpignan, deux agents de maintenance découvrent une grande photo en noir et blanc d'Adolf Hitler en compagnie de Hermann Goering. Affichée dans la salle d’attente de l’infirmerie de la CRS, la photo ne passe pas inaperçue – 42 × 59 cm. Dans ce local de la caserne sont reçues pour visite médicale les futures recrues qui souhaitent passer le concours de gardien de la paix. « Pour nous, c’est donc un lieu public », explique Pierre Place, ex-secrétaire général de la CGT des Pyrénées-Orientales.