Débarqué, l’ancien consul d’Espagne à Bayonne proteste

Par et

Estimant avoir fait l’objet d’un traitement « injuste et arbitraire », Álvaro Alabart Fernández-Cavada conteste son licenciement. En plein confinement, le diplomate avait jeté à la rue un couple d’employés de maison ukrainiens après être allé chercher leurs remplaçants philippins en Espagne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Par son comportement, Álvaro Alabart Fernández-Cavada a porté « atteinte à l’image de l’Espagne », écrit la sous-secrétaire aux affaires étrangères, María Celsa Nuño, dans un rapport daté du 6 juin dont le contenu a été rendu public vendredi par l’agence de presse EFE. Pour le ministère, les informations révélées par Mediapart un mois plus tôt justifient le licenciement du diplomate