Retraites des sénateurs: «Intolérable» et «irresponsable» selon les syndicats

Par et
Nos révélations sur les suppléments de retraite cachés de certains sénateurs, leur assurant des pensions parfois supérieures à 10.000 euros par mois, choquent la CGT, SUD et la CFDT.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les syndicats s'offusquent. La CGT, SUD et la CFDT ont tous confié à Mediapart leur indignation après la publication denotre article du 8 septembre sur les compléments de retraites cachés de dizaines de sénateurs. Dans cet article, nous révélions que le Palais du Luxembourg a toujours dissimulé le fait que les sénateurs qui occupent une fonction de dignitaire (président de groupe, de commission, questeur, secrétaire, etc.) touchent non seulement un complément de rémunération pendant leur carrière, mais également un supplément de pension une fois à la retraite.