Procès Méric: deux accusés condamnés

Par

Esteban Morillo a été condamné, vendredi 14 septembre au soir, à 11 ans de réclusion pour la mort de Clément Méric, et Samuel Dufour à 7 ans de prison. Le troisième accusé, Alexandre Eyraud, est pour sa part acquitté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’avocat général Rémi Crosson du Cormier expose, ce jeudi, sa vision de l’affaire Clément Méric aux jurés de la cour d’assises de Paris. Dans un réquisitoire assez court, délivré en moins de trois quarts d’heure, le magistrat oppose – en introduction – la « grandeur d’âme » des parents de la victime, restés pudiques et très dignes pendant tout le procès, aux « piteuses dénégations » d’un « groupe qui admire » le régime hitlérien. « Ce procès ne sera pas politique, mais la violence peut aussi naître de la haine et de la provocation, de ceux qui admirent le mal et prônent la haine des autres », énonce-t-il.