Une crise d'indépendance

Par
La situation de la presse française constitue une anomalie en Europe. Parce qu'une crise très particulière s'y développe: une crise d'indépendance provoquée par la prise de contrôle des principaux quotidiens d'information par quelques oligarques liés au pouvoir. Ce contrôle, par des groupes dont les médias ne sont pas le cœur de métier, empêche l'innovation et l'invention de nouveaux modèles éditoriaux et économiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise de la presse, dont la gravité fait soudain consensus, est d'abord une crise d'indépendance. Pour mieux oublier cette évidence, on peut certes brandir quelques tendances mondiales : révolution numérique, séismes publicitaires, fragmentation des audiences, vieillissement des lectorats, coupes claires dans les rédactions.