A Romorantin, les ex-Matra se réunissent pour clore leur procédure de huit ans

Par

Dix-sept ans après la fermeture de leur usine et après huit ans de procès, 296 ex-Matra ont gagné pour licenciement abusif face à Lagardère. Cette victoire les réunit une dernière fois mercredi 14 octobre pour recevoir leurs indemnités, malgré l’amertume.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dix-sept ans depuis le plan social et huit ans de procédure judiciaire : mercredi 14 octobre, lors d’une ultime réunion, 296 salariés de l’ancienne usine de Matra Automobiles près de Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher) vont enfin recevoir les indemnités que la justice leur a définitivement octroyées en début d’année pour un total de 4,2 millions d’euros. Certains présents ne seront que des ayants droit, six ex-salariés étant décédés avant la fin de cette longue bataille judiciaire.