La gauche veut sanctionner un gouvernement "déconnecté du peuple"

Par
L'Assemblée nationale a entamé jeudi l'examen d'une motion de censure émanant des députés de gauche, qui dénoncent la gestion de la crise des "Gilets jaunes" par un gouvernement "déconnecté du peuple", sur fond de crispations liées à l'attentat de Strasbourg.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'Assemblée nationale a entamé jeudi l'examen d'une motion de censure émanant des députés de gauche, qui dénoncent la gestion de la crise des "Gilets jaunes" par un gouvernement "déconnecté du peuple", sur fond de crispations liées à l'attentat de Strasbourg.