La méthode Macron: écouter mais ne pas entendre

Par

L’exécutif multiplie les concertations avec les élus locaux, les responsables associatifs et les corps intermédiaires pour faire la pédagogie de ses « transformations ». C'est la méthode Macron pour anesthésier les mécontentements : éterniser les discussions. Pour mieux imposer ses choix.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’image a tourné pendant quelques jours, avant d’être chassée par d’autres. Le 23 mai 2017, deux semaines seulement après son élection, Emmanuel Macron se rend à pied à l’ambassade de Grande-Bretagne à Paris, au lendemain de l’attentat de Manchester, accompagné du premier ministre Édouard Philippe, du ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de Marielle de Sarnez, qui est encore ministre des affaires européennes à l’époque.