A Béziers, Ménard réunit des nostalgiques de l'Algérie française

Le maire de Béziers débaptise ce samedi la rue du 19-Mars-1962, qui marque la fin des combats en Algérie, pour lui donner le nom de commandant Hélie de Saint-Marc, qui avait pris part au putsch des généraux en 1961. La cérémonie réunit des nostalgiques de l'Algérie française. Sa décision suscite l'opposition de nombreux élus, associations et syndicats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Son équipe l'avait annoncé en décembre, lors d'un conseil municipal. C'est désormais chose faite. Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault) élu avec le soutien du FN, débaptise ce samedi la rue du 19-Mars-1962 – date qui marque la fin des combats en Algérie, au lendemain de la signature des accords d'Évian –, pour lui donner le nom d'Hélie Denoix de Saint-Marc, ce commandant qui avait pris part au putsch des généraux en 1961 pour renverser la République et conserver l'Algérie française.