Face au Covid-19, le faux débat sur l’euthanasie des personnes âgées

Par

Un décret assouplit l’accès au Rivotril, un puissant sédatif, afin de mieux prendre en charge les malades du Covid-19 en Ehpad. Certains dénoncent un recours masqué à l'euthanasie. Mais le risque est plutôt dans l’accès inégal aux soins palliatifs qui sauvent des malades, même parmi les plus âgés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La suspicion s’est propagée sur les réseaux sociaux, relayée par Gilbert Collard ou le sénateur LR Alain Houpert, médecin radiologue : faute de place dans les hôpitaux, le gouvernement autoriserait l’euthanasie des personnes âgées, en publiant ce décret le 23 mars 2020.