Les «déboulonneurs» antipub font du tapage jusque dans les tribunaux

Par
Un petit procès pour un gros sujet de société, le harcèlement publicitaire, s'ouvre mercredi 14 mai à Lyon. Il s'agit d'une nouvelle procédure pénale contre des «barbouilleurs» antipub, surnommés les «déboulonneurs», et qui veulent provoquer le débat jusque devant la justice. Ce collectif, qui guerroie contre les grands afficheurs, marque des points.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ces militants se sont donné un drôle de nom, les «déboulonneurs». Depuis quelques années, ils ont multiplié les barbouillages de panneaux publicitaires un peu partout en France. Leur manifeste explique qu'ils veulent «déboulonner la publicité, c'est-à-dire la faire tomber de son piédestal» et la «mettre à sa place». Alors, sur plainte des afficheurs, les procès se multiplient et invitent au débat public.