Bellamy espère encore sauver les meubles LR aux européennes

Par

Pour le scrutin du 26 mai, LR entend surfer sur la désaffection d’une partie de l’électorat de droite, un temps séduit par Emmanuel Macron, et aujourd’hui en proie au doute.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marck-en-Calaisis (Pas-de-Calais), de notre envoyée spéciale.– « Bellamy ! Bellamy ! » scande un petit groupe de jeunes militants enthousiastes quand la tête de liste LR, qui semble un peu accuser le coup des dernières semaines de campagne, fait son entrée dans le gymnase de Marck-en-Calaisis, petite commune limitrophe de Calais. « Une terre réceptacle des désordres du continent », comme la présente le jeune député-maire LR Pierre-Henri Dumont dans une réunion publique où il sera de fait beaucoup question d’immigration.