Sept policiers de la BAC de Nancy condamnés pour « harcèlement » et injures racistes

Dix agents de la BAC de nuit étaient jugés. Trois d’entre eux ont été relaxés, les autres ont écopé de peines de prison avec sursis, d’amendes et d’interdictions d’exercer leur métier. Le meneur a été condamné à de lourdes amendes.

Clara Hesse et Agence France-Presse

14 mai 2022 à 08h30

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ils traitaient un ex-collègue de la BAC de nuit de Nancy de « bougnoule » et en harcelaient d’autres « pour qu’ils partent » du service : sept policiers ont été condamnés vendredi 13 mai à des peines de six à dix-huit mois de prison avec sursis. Le tribunal correctionnel a en outre prononcé, pour quatre d’entre eux, des amendes allant jusqu’à 2 000 euros pour injures racistes envers un collègue.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal