Trois médias visés par la plainte du ministère du travail

Par

La plainte du ministère du travail pour « vol et recel » après des fuites relatives à la réforme du code du travail vise les articles de Libération, du Parisien et de Mediapart. Ces trois médias ont chacun dévoilé des documents qui perturbent la mécanique gouvernementale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Confirmation : la plainte contre X du ministère du travail pour « vol de document, recel et violation du secret professionnel », déposée la semaine dernière, vise Mediapart, Le Parisien et Libération. Ces trois médias ont, à tour de rôle depuis fin mai, publié des documents confidentiels relatifs à la réforme du code du travail. Celle-ci, que le gouvernement veut faire passer grâce à des ordonnances, fait actuellement l’objet de discussions avec les partenaires sociaux.