Chantage à Saint-Étienne : le directeur de cabinet « s’excuse » mais s’accroche à son poste

Au lendemain de son placement en garde à vue dans l’affaire du chantage à la sextape, Pierre Gauttieri a reconnu avoir tenu des propos « inacceptables » à la victime Gilles Artigues. Mais le bras droit du maire de Saint-Étienne ne songe toujours pas à démissionner.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Silencieux depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, dans laquelle il joue pourtant un rôle majeur, le directeur de cabinet du maire de Saint-Étienne Pierre Gauttieri est enfin sorti de sa réserve.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal