A l'Elysée, François Hollande patauge

Par

À deux mois des élections régionales et en plein conflit social à Air France, François Hollande semble fragilisé, incapable de répondre aux inquiétudes des Français et aux interpellations de son électorat. Au gouvernement et même dans son entourage, une partie de ses partisans sont gagnés par le doute.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme un coup de pompe. Au mieux, un flottement. À deux mois d'élections régionales qui s'annoncent très difficiles pour le PS, le pouvoir exécutif dégage toujours une impression d'apesanteur et le doute gagne désormais une partie des plus farouches partisans de François Hollande, à l'Élysée, au gouvernement et au parti socialiste.