Mariage, adoption, PMA: les choix de vos députés

Mediapart a interrogé chacun des 577 députés sur l'ouverture du droit au mariage, à l'adoption et à la procréation médicalement assistée aux couples homosexuels. Les résultats montrent que des doutes et des tiraillements existent dans chaque parti. Au-delà des clivages habituels. Cet article s'accompagne d'une carte interactive circonscription par circonscription.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On le savait : le « mariage pour tous » ne sera pas voté par tous. Mais en interrogeant un par un chacun des 577 députés comme l’a fait Mediapart (voir notre carte de France des circonscriptions), il apparaît que le projet de loi, présenté le 7 novembre en conseil des ministres, suscite des clivages inhabituels au sein des partis. Et bien des interrogations. Car même au Parti socialiste, où ceux qui s’opposent au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels sont très minoritaires, on pourrait se déchirer sur la question de la Procréation médicalement assistée (PMA). Le 14 novembre, jour de la parution de la carte, près de 200 députés se déclaraient favorables au mariage pour tous, moins de 190 à l'adoption. Seulement 100 défendaient  l'ouverture de la PMA aux couples homosexuels. Fin janvier, après l'appel lancé en novembre par 100 députés socialistes, ils sont 229 députés à défendre le mariage, 219 l'adoption et 142 la PMA.