Maurice Audin : Le Drian promet la vérité

Par

Le gouvernement « fera tout ce qui est en son pouvoir pour contribuer à l’établissement de la vérité », annonce le ministre de la défense après les dernières révélations sur l’assassinat en Algérie du mathématicien communiste. « On a tué Audin », avoue le général Aussaresses dans un enregistrement recueilli par le journaliste Jean-Charles Deniau.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On a tué Audin. Voilà. On l’a tué au couteau pour faire croire que c’était les Arabes qui l’avaient tué. Voilà. Qui c’est qu’a décidé de ça ? C’est moi. » C’est l’incroyable aveu fait par le général Aussaresses, peu avant sa mort, et qui vient d’être rendu public par le journaliste Jean-Charles Deniau, dans un livre intitulé La Vérité sur la mort de Maurice Audin (Équateurs, 2014).