À Beaucaire, Le Pen a fait de la marche pour Charlie un meeting politique

Par

Marine Le Pen a défilé dimanche dans l'une des villes frontistes, Beaucaire (Gard), qui affichait des banderoles « Je suis Charlie ». Cette « marche » s'est transformée en meeting FN. Son intervention a été saluée par des « on est chez nous » et, selon un journaliste sur place, par des « journalistes au bûcher ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marine Le Pen avait appelé ses partisans à défiler en province le 11 janvier et non dans le cortège parisien, dont elle estime avoir été « exclue » par les « partis du système ». Elle-même a défilé dans l'une des villes frontistes, Beaucaire (Gard), aux côtés du maire frontiste Julien Sanchez et du député du Gard Gilbert Collard. En déclarant : « Si être Charlie, c'est défendre la liberté d'expression et la défendre tout le temps, y compris pour ceux qui sont en désaccord avec vous, alors je suis Charlie. »