Pourquoi Dieudonné n’est pas Charlie

Par

Charlie Hebdo est devenu le symbole de la liberté d’expression. Et Dieudonné celui de ses limites. Pourquoi ? Un philosophe, un chercheur, un journaliste et un avocat répondent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La question a souvent été posée ces derniers jours en marge des manifestations de dimanche, sur les réseaux sociaux et dans les établissements scolaires : pourquoi la liberté d’expression est-elle glorifiée dans le cas de Charlie Hebdo et réprouvée dans celui de Dieudonné ? Pourquoi défendre l’un et condamner l’autre ? Avec, en filigrane, un reproche, sous-entendu ou exprimé : il serait possible en France d’offenser les musulmans ; pas les juifs.