Violences sexistes à Radio France : face à un constat accablant, la présidence tâtonne

Le dernier rapport commandé par la présidence est dévastateur pour le groupe public : il pointe une « culture de tolérance au sexisme » et décrit un manque de réaction criant de l’encadrement ces dernières années. La présidence promet de tout changer. Mais la défiance est grande.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Rarement une entreprise aura mené autant d’audits sur les violences sexistes et sexuelles, et rarement le résultat aura été, de manière constante, aussi accablant. Radio France, qui chapeaute la plupart des antennes du service public, est miné par une « culture de tolérance au sexisme », permise par un encadrement largement complice, au prix d’une grande souffrance au travail : c’est, à grands traits, la conclusion du rapport présenté le 17 septembre dernier devant la direction et les élu·es du personnel.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal