Manifestation contre les violences policières à Barbès

Par

Près de 400 personnes se sont spontanément donné rendez-vous sous le métro aérien au nord de Paris pour dire leur exaspération après l’affaire Théo. Des tensions ont été constatées entre forces de l’ordre et manifestants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les manifestants chantent « Zyed, Bouna, Théo et Adama, on n’oublie pas, on ne pardonne pas ! », scandent « La police est raciste ! » à portée d’oreilles des forces de l’ordre. Mercredi soir, une manifestation « spontanée », ayant germé sur les réseaux sociaux et non déclarée à la préfecture, a réuni environ 400 personnes, selon la préfecture de police de Paris, sous le métro aérien au nord de Paris.