Le Front de gauche réfléchit déjà à l'après-présidentielle

Deux défis attendent les partisans de Jean-Luc Mélenchon : la participation gouvernementale, qu'ils refusent à ce stade, et leur élargissement. Des discussions sont en cours avec une partie du NPA et certains membres d'Europe Ecologie-Les Verts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un luxe que tous n’ont pas : penser déjà à l’après-présidentielle, quand le succès des premiers mois de campagne aplanit les désaccords et aiguise les convoitises. Alors que Jean-Luc Mélenchon s’est installé sur le seuil des 10 % dans les enquêtes d’opinion, il espère une nouvelle «démonstration de force» ce dimanche, avec le grand rassemblement pour la VIe République prévu place de la Bastille, à Paris. Au moins 20 000 personnes sont attendues pour laisser espérer aux hérauts de «l’autre gauche» un avenir en rouge.