«Make our planet great again»: c’est pas gagné

Par

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a assuré aux Français qu’il voyait la transition écologique comme le « défi du XXIe siècle ». « Une urgence française », autant que mondiale. Pourtant, un an après son arrivée à l’Élysée, les écologistes s’impatientent, attendant « des actes, au-delà des grands principes ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Make our planet great again. » Avec ce slogan en anglais, Emmanuel Macron n’est pas seulement devenu le Français le plus retweeté au monde, mais il s’est indubitablement inscrit dans l’histoire climatique, quinze jours à peine après son arrivée à l’Élysée. Qu’un ancien ministre de l’économie qui ne s’est jamais particulièrement fait remarquer pour sa sensibilité aux enjeux écologiques endosse aussi brutalement le costume de sauveur de la planète peut surprendre. Mais pourquoi pas ? Beaucoup ne demandent qu’à y croire.