Affaire Copé : les conventions mystères de l'UMP

Par et

Elles ont coûté près de 12,7 millions d’euros et pourtant, pas grand-monde ne s’en souvient. Après avoir épluché 55 factures de Bygmalion, réglées pour des “réunions thématiques” entre janvier et juin 2012, Libération soupçonne des prestations fictives. Ces révélations renforcent les interrogations sur les liens financiers entre l’UMP et ce groupe de communication, détenu par des proches de Jean-François Copé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ça ne me dit rien », « Je n’ai jamais participé à ce type de réunion », « Je ne m’intéresse pas à ce genre de choses »… Les multiples conventions organisées par l’UMP entre janvier et juin 2012 n’ont guère marqué les esprits. Pourtant, selon Libération, qui a consulté les factures réglées par le parti pour leur organisation, elles auraient coûté près de 12,7 millions d’euros. Un montant colossal facturé à une filiale du groupe Bygmalion – Events & Cie – détenue par des proches de Jean-François Copé.