Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli

Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Elles sont assises en tailleur, sur une nappe traditionnelle, dans le jardin arboré du centre d’accueil de la Cimade à Massy (Essonne). C’est ici que plusieurs Afghan·es ont trouvé refuge et tentent de se reconstruire, depuis la chute de Kaboul mi-août 2021 qui les a contraint·es à fuir leur pays.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal