Au procès de l’attentat de Nice : « Je ne pensais pas que c’était aussi violent »

La cour d’assises spéciale a projeté, jeudi, les images de vidéosurveillance qui montrent l’attaque de la promenade des Anglais le 14 juillet 2016. « Des images terribles », a commenté le président de la cour.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Je tiens à dire qu’il s’agit d’images terribles, a averti le président de la cour d’assises, Laurent Raviot. Je mets en garde les personnes qui vont regarder ce film des conséquences que cela peut avoir. » Personne n’est « obligé de rester dans la salle », ajoute-t-il.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal