Vivre près d’une mosquée salafiste

Par

La Croix a enquêté durant trois semaines à Ecquevilly, petite ville de banlieue parisienne dont la mosquée salafiste a été fermée en novembre 2016.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Croix consacre un long et passionnant reportage à Ecquevilly, petit bourg de banlieue parisienne (4 000 habitants) dont la mosquée salafiste a été fermée pendant l’état d’urgence en novembre 2016 sur décision du préfet au vu de « comportements fermés, agressifs ou d’endoctrinement ». Quel est l’impact d’une telle mosquée salafiste sur un quartier ? Le quotidien décrit une pression sociale, sans menace mais qui crée une ambiance pesante.