Un an avant l’attentat de Villejuif, Sid-Ahmed Ghlam voulait «tuer des Français»

Par

L’attentat de Villejuif, en avril 2015, a occasionné une amnésie collective concernant la surveillance de son futur auteur. Devant l’Assemblée nationale, Bernard Cazeneuve a omis de dire que le petit frère du terroriste avait dénoncé celui-ci.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un petit indic âgé de 9 ans. Dans sa famille, on le surnomme « Zaky ». Il est le petit frère de Sid-Ahmed Ghlam. À sa maîtresse, l’écolier Zaky raconte, en avril 2014, que son grand frère veut effectuer le djihad en Syrie, puis revenir en France pour « tuer des Français » et aller au paradis.