Nucléaire : les questions qui fâchent toujours

Par

Mardi soir, socialistes et écologistes ont dévoilé leur accord pour 2012. Il promet quelques avancées écologiques, dont le développement des énergies renouvelables, la limitation à 50% de la part du nucléaire en 2025 et une contribution climat énergie. Derrière ce texte, se cachent des controverses toujours vives sur le nucléaire et le modèle énergétique français. Explication des points les plus sensibles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A peine dévoilé mardi soir, l'accord partiel conclu pour 2012 entre le Parti socialiste et Europe-Ecologie-Les-Verts a aussitôt été adopté par le bureau national du PS (notre article ici). Il promet quelques avancées écologiques notables mais pas la grande révolution souhaitée par les écologistes. Il s'agit plutôt d'une forme de rattrapage du temps perdu dans la mise en œuvre de certaines propositions du Grenelle de l'environnement.