Climat: un référendum pour cacher les renoncements

Par , et

Le chef de l’État s’est dit prêt à recourir au référendum pour réformer la Constitution et y inscrire la défense du climat. Hormis cet effet d’annonce, le projet de loi issu de la convention citoyenne pour le climat est très en deçà des ambitions initiales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce fut le point d’orgue de la réunion. Après trois heures d’échanges avec les participants de la convention citoyenne pour le climat (CCC), Emmanuel Macron a annoncé vouloir recourir au référendum pour inscrire la défense du climat et la préservation de l’environnement dans la Constitution. « Ce sera une réforme constitutionnelle en un article » qui « doit d’abord passer par l’Assemblée nationale puis le Sénat et être votée en des termes identiques. Ce jour-là, elle sera soumise à référendum », a-t-il déclaré en conclusion du rendez-vous organisé lundi 14 décembre.