Mediapart, un journal à nul autre pareil

Par

Qu’est-ce que Mediapart ? Un journal tout simplement. Un journal au meilleur sens de ce mot, livrant des informations vraies, claires et hiérarchisées, vérifiées et enrichies, utiles et nécessaires. Mais aussi un journal inédit qui dessine ce que sera la presse de qualité de ce nouveau siècle. Explication et revue de détail.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

L’aventure Mediapart commence (lire la "boîte noire" en pied de cet article). Durant trois jours, jusqu’au mardi soir 18 mars 2008, vous pourrez découvrir tous nos articles en accès libre. Au-delà, notre modèle par abonnement entrera en vigueur. S’abonner à Mediapart, c’est à la fois payer une information de qualité, indépendante et rigoureuse, hiérarchisée et classée, et devenir membre d’un club démocratique où le débat est libre, animé par les lecteurs, impulsé par leurs blogs, construit autour de leurs éditions collectives. Si vous êtes déjà abonné, en allant sur la rubrique « Mon compte », vous pouvez y inscrire les parrainages auxquels votre abonnement vous donne droit.

logorvb1
Mediapart est donc d’abord un journal qui se veut de qualité et de référence. Autrement dit, Mediapart est un organe d’information attaché à la vérité des faits, à leur mise en perspective, à leur explication et à leur contextualisation. Il s’inscrit dans une longue tradition démocratique qui fait de la presse l’instrument d’une transparence sur les actes du gouvernement, sur la vie des entreprises, sur tous les lieux de pouvoir, quels qu’ils soient.

Il s’attache au respect de ses lecteurs, par le ton de ses articles, par le souci du contradictoire, par la recherche d’un débat de bonne tenue. Sa première loyauté est envers les citoyens auxquels il entend apporter des informations qui contribuent à leur liberté et à leur autonomie.

Mais Mediapart est aussi un journal à nul autre pareil. Un journal du XXIe siècle qui réinvente la tradition démocratique et professionnelle dont il se revendique. C’est en effet un journal indépendant, numérique et participatif.

Son indépendance le distingue dans le paysage dominant de l’information en France : journal de journalistes, Mediapart est contrôlé par son équipe fondatrice, elle-même composée essentiellement de journalistes. Nulle dépendance dans son capital, ni à l’égard d’un groupe industriel, ni envers un parti politique.

Journal numérique, Mediapart n’est ni le sous-produit d’un média existant, ni un site de complément. Journal complet, mettant l’information publique d’intérêt général au cœur de son travail, il invente directement sur le Web une presse de référence, riche et documentée. En utilisant à plein toutes les potentialités de la révolution numérique, du lien hypertexte à l’écriture multimédia, Mediapart rompt avec les logiques de flux qui, sur Internet, uniformisent et banalisent l’information. Avec trois éditions quotidiennes (à 9 heures, 13 heures et 19 heures) et un semainier permettant de retrouver les éditions des jours précédents, il propose des rendez-vous à ses lecteurs qui sont autant de repères dans le flot incessant de l’actualité.

Enfin et surtout, Mediapart est un journal participatif, comme l’indique son nom. C’est un journal doublé d’un club où ses lecteurs peuvent s’exprimer librement, créer leur actualité, lancer leurs débats, soulever des discussions, provoquer des réflexions.

En intégrant la révolution symbolisée, sur le Net, par l’avènement du média personnel, Mediapart s’efforce ainsi de refonder la relation entre un journal et ses lecteurs : autour d’un journal relevant clairement de la compétence professionnelle de sa rédaction, il ouvre un large forum qui est laissé à la libre responsabilité de lecteurs contributeurs.

En ce sens, Mediapart est un lieu démocratique sans équivalent. Le lieu d’une conversation démocratique entre des citoyens qui discutent et échangent autour du journal dont ils sont les lecteurs fidèles. Le club d’une réinvention de nos pratiques démocratiques, à l’instar des clubs révolutionnaires qui furent les lieux de l’invention républicaine.

Ici, le modèle économique de Mediapart rejoint la question démocratique. Mediapart est un journal payant : en s’abonnant, le lecteur a accès à tous nos contenus depuis l’origine (avec, bientôt, un système d’archivage personnel) et devient membre du club auquel il peut contribuer librement. Ce choix n’est pas seulement la condition de notre indépendance : ne dépendre financièrement que de ses lecteurs, c’est avoir la garantie de rester vraiment libre. C’est aussi un choix qui recouvre notre volonté de construire un public, actif et responsable, fidèle et investi, autour d’un journal radicalement démocratique.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Cet article a été publié dans la première édition de Mediapart, le 16 mars 2008, jour du lancement du site.
Le 2 décembre 2007, un pré-site «Le projet Mediapart» avait été mis en ligne pour informer de la création de Mediapart et commencer à constituer une communauté de lecteurs. Sur l'ambition générale, on peut également lire : «Le prix de la liberté».