L’Etat reconnaît sa «responsabilité sans faute» pour une blessure infligée par un tir de LBD

Par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

Un lycéen strasbourgeois faisait les soldes en centre-ville, le samedi 12 janvier 2019, jour de manifestation des « gilets jaunes », quand il a été touché et grièvement blessé à la mâchoire. Le montant de l’indemnisation qui lui sera versée doit encore être fixé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Strasbourg (Bas-Rhin).–  Il avait 16 ans lorsqu’il a été heurté par un tir de LBD en pleine mâchoire. Le 12 janvier 2019, Lilian Lepage ne manifestait pas avec les gilets jaunes, mais s’était acheté une nouvelle veste au centre commercial des Halles, en ce samedi de soldes, lorsqu’il a été touché. Après six heures au bloc et une opération en urgence, le garçon s’en sort avec une mâchoire fracassée, une sensibilité perdue au niveau des lèvres, et une immense cicatrice sur la joue droite : les stigmates de cette journée de janvier sont impossibles à oublier (lire les articles sur Rue89 Strasbourg).