Etendre la déchéance de nationalité

Par

François Hollande veut étendre la déchéance de nationalité – jusqu’ici réservée aux naturalisés français ayant une autre nationalité – aux terroristes nés français. Il entend aussi interdire aux djihadistes ayant une double nationalité de revenir sur notre territoire, en contradiction avec la CEDH.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois jours après les attentats du 13 novembre 2015, François Hollande a annoncé devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles deux mesures ciblant expressément les djihadistes français, ayant une deuxième nationalité : déchéance de nationalité pour ceux déjà condamnés et interdiction de retour sur le territoire pour ceux à l’étranger. Le président de la République reprend là des marqueurs idéologiques de la droite et de l’extrême droite dont l’efficacité pour lutter contre le terrorisme reste à prouver.