Dossier : municipales 2014

Jean-pierre Bechter, mis en examen, est candidat à sa succession

Le maire UMP de Corbeil et bras droit de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter, mis en examen dans le cadre d'une enquête sur des achats de voix présumés, a déclaré samedi qu'il était candidat à sa propre succession.

La rédaction de Mediapart

17 janvier 2014 à 17h14

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

« Je suis candidat aux prochaines municipales, pour me succéder à moi-même » a déclaré dans un point de presse, samedi, le maire UMP de Corbeil-Essonnes Jean-Pierre Bechter mis en examen ce vendredi pour « recel du produit d'infractions d'achats de votes », « financement illicite de campagnes électorales », « acceptation de dons » et « dépassement du plafond des dépenses électorales » dans le cadre d’une enquête sur de possibles achats de voix lors des élections municipales de 2008, 2009 et 2010 à Corbeil-Essonnes. « Je n'ai jamais acheté une voix de ma vie. Je n'ai jamais sorti un euro pour acheter des voix », a martelé l’élu et bras droit de Serge Dassault. « On n'a rien trouvé contre moi, je ne suis coupable de rien » a plaidé l’élu UMP qui a été déféré vendredi après deux jours de garde à vue à Nanterre.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

Éducation — Enquête
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Santé — Enquête
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Violences sexuelles — Enquête
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Migrations — Reportage
En Pologne, les migrants toujours en quête de protection
Plusieurs centaines de migrants ont tenté d’entrer en Pologne la semaine dernière. Dans la forêt située côté polonais, activistes et médecins bénévoles croisent toujours des familles ou hommes seuls, traumatisés et transis de froid, qu’ils aident du mieux qu’ils peuvent. Des avocats se mobilisent pour faire respecter le droit d’asile.
par Nejma Brahim