A Nantes et Toulouse, les gauches en plein désordre

Par et Pierre-Yves Bulteau

Dans ces deux bastions du PS, du passé il a été fait table rase. Comment réagissent les différentes gauches dans ces villes alors que des candidats de La France insoumise sont parvenus au second tour ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nantes et Toulouse, de nos correspondants.-  Plus que jamais, l’unité à gauche est un combat dans cet entre-deux-tours de législatives apocalyptiques. À la veille du scrutin, l’hypothèse d’un groupe parlementaire de gauche à l’Assemblée n’est même pas certaine. Alors que nombre de socialistes disent leur compatibilité avec les orientations politiques d’Emmanuel Macron, les consignes de votes des différentes formations au tapis se font au cas par cas.