A Gonesse, moment de vérité pour la gare en plein champ

Par

C’est l’un des projets les plus contestés du Grand Paris : une gare sur le Triangle de Gonesse, sur la ligne 17 du futur métro, alors que des opposant·e·s veulent défendre ces terres agricoles. Ils appellent à une mobilisation le 17 juin. La crise économique post-Covid et la demande accrue de transition agroalimentaire rebattent les cartes de ce chantier à 100 millions d’euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aujourd’hui, c’est un champ où poussent des tiges et des épis de blé. Demain, ce sera soit une gare reliant le Triangle de Gonesse (Val-d’Oise) à l’aéroport de Roissy et au quartier d’affaires de la Défense ; soit des fermes alimentant en bio des cantines scolaires et des circuits courts. Deux visions du monde, d’un avenir désirable, des besoins vitaux.