LR-RN: des alliances à bas bruit

Par

Si LR jure n’avoir passé aucun accord avec le parti de Marine Le Pen aux élections municipales, beaucoup de rapprochements sont passés sous les radars. Et se sont noués notamment pour le « troisième tour », celui des présidences d’agglomérations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officiellement, aucune alliance n’a été passée et aucune digue n’a cédé. Mais, sur le terrain, dans la séquence électorale qui est en train de s’achever, et alors que LR continue de chercher son espace politique dévoré par Emmanuel Macron, des rapprochements locaux avec le Rassemblement national sont parfois passés sous les radars.