Un Tour sur l’histoire ouvrière de la Tarentaise

Par

Tour de France, 18e étape, km 0. Des villages de l’errance de la fin du XIXe aux combats de la classe paysanne-ouvrière espagnole, russe, italienne jusqu’au « prolétariat sans droit » des saisonniers d'aujourd’hui, l’historien Michel Étiévent raconte cette vallée qui voit désormais fondre l’or blanc.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moûtiers (Savoie).– Porté par des clichés, l’amateur de cyclisme peut facilement penser que la route qui passe jeudi par la vallée de la Tarentaise, et qui grimpe vers le col du Cormet de Roselend, est bénie par le filon de l’or blanc. La beauté qui s’en dégage n’en est pas moins trompeuse. Il en est tout autrement du monde industriel, notamment de Moûtiers et des communes environnantes.