Christine Lagarde est renvoyée devant la Cour de justice de la République

Par et

La commission d'instruction a décidé de renvoyer Christine Lagarde devant la formation de jugement de la Cour de justice de la République dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, selon des informations obtenues par Mediapart. L'ex-ministre des finances et actuelle directrice générale du Fonds monétaire international sera jugée pour «négligence» en relation avec le détournement de fonds publics. Sauf si son recours était accepté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le scandale Tapie fonctionne comme une bombe à fragmentation. Après le principal acteur de l’histoire, Bernard Tapie, qui vient d’être condamné par la cour d’appel de Paris, le 3 décembre, à rendre les 404 millions d’euros qu’il avait indûment perçus à l’issue d’un arbitrage frauduleux, c’est au tour de l’ex-ministre des finances Christine Lagarde de le mesurer. La commission d’instruction de la Cour de justice de la République (CJR) a décidé, selon des informations obtenues par Mediapart et par i-Télé, son renvoi devant la formation de jugement de cette juridiction, la seule habilitée pour juger un ministre.