Football Leaks: le lanceur d’alerte arrêté collaborait avec la justice française

Par

Rui Pinto, le lanceur d'alerte lié aux Football Leaks arrêté en Hongrie, avait engagé une coopération avec le parquet national financier (PNF) français et s'apprêtait à faire de même avec la justice suisse. Poursuivi pour « tentative d'extorsion » et vol de données au Portugal, il a été placé vendredi en résidence surveillée à Budapest dans l'attente de l'audience qui statuera sur son éventuelle extradition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rui Pinto, le lanceur d’alerte portugais lié aux Football Leaks et placé en garde à vue mercredi soir en Hongrie, collaborait, avant son arrestation, avec le parquet national financier (PNF) français, qui a ouvert en décembre 2016 une enquête pour « blanchiment de fraudes fiscales aggravées » à la suite des premières révélations issues des documents Football Leaks publiés par Mediapart et ses partenaires du réseau European Investigative Collaborations (EIC).