Karachi: tout comprendre à un scandale d’Etat en moins de dix minutes

Par

Alors que s’ouvre, mardi 19 janvier, devant la Cour de justice de la République (CJR), le procès d’Édouard Balladur et François Léotard, Mediapart explique les tenants et aboutissants du volet financier de l’affaire Karachi, en vidéo et en moins de dix minutes.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Un ancien premier ministre de la France, Édouard Balladur, et son ministre de la défense, François Léotard, comparaissent à partir du mardi 19 janvier devant de la Cour de justice de la République (CJR) pour y être jugés dans le cadre du volet financier de l’affaire Karachi.

Les prévenus, respectivement âgés de 91 et 78 ans, devront répondre d’une « complicité d’abus de biens sociaux » que la justice soupçonne d’avoir été commis en marge de ventes d’armes de l’État français afin de financer illégalement leurs activités politiques.

Édouard Balladur comme François Léotard démentent la moindre malversation – en tout cas en avoir été responsables – et demeurent présumés innocents.

Leur procès devant la CJR est balisé par un précédent judiciaire : la condamnation à de la prison ferme, en juin dernier, des seconds couteaux de l’affaire, parmi lesquels Nicolas Bazire (ancien directeur de cabinet d’Édouard Balladur), Renaud Donnedieu de Vabres (conseiller spécial de François Léotard), Thierry Gaubert (collaborateur de Nicolas Sarkozy) et l’intermédiaire Ziad Takieddine.

L’affaire Karachi, c’est un immense scandale d’État que Mediapart a décidé de résumer en moins de dix minutes :

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous