Une politique d'accueil des djihadistes au "cas par cas", déclare Belloubet

Par
La politique de rapatriement des ressortissants français partis rejoindre l'Etat islamique (EI) en Syrie continue pour l'instant à se faire au "cas par cas", a déclaré lundi la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La politique de rapatriement des ressortissants français partis rejoindre l'Etat islamique (EI) en Syrie continue pour l'instant à se faire au "cas par cas", a déclaré lundi la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.