Le chômage baisse, mais il n’y a pas de «miracle de l’emploi»

Par

Le taux de chômage a nettement baissé en 2019, à 8,1 % en fin d’année. Du jamais vu depuis onze ans. Mais cette bonne nouvelle cache un certain nombre de problèmes non résolus pour l’économie française.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une bonne nouvelle qui tombe à pic pour un gouvernement incapable de convaincre du bien-fondé de sa réforme des retraites et confronté à une contraction du PIB au dernier trimestre 2019. Le chômage baisse. Et il baisse nettement. Vendredi 14 février, l’Insee a annoncé sur l’année 2019 un recul du taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) de 0,7 point, à 8,8 % de la population active. En France métropolitaine, ce taux de chômage a reculé de 0,8 point sur un an, à 7,9 %. Ce chiffre est venu confirmer l’évolution signalée un peu plus tôt par Pôle emploi, qui faisait part d’une baisse de 3,1 % du nombre de demandeurs d’emploi sur un an.