Mai 68 par les ouvriers qui l’ont vécu

Par

Le Mai 68 des ouvriers, ce furent 7 à 10 millions de grévistes sur tout le territoire. Rencontre avec deux anciens salariés et leaders syndicaux des usines Renault-Billancourt, à la pointe de la contestation d'alors.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En mai 68, Roger Silvain est secrétaire général adjoint de CGT de l'usine Renault-Billancourt et Aimé Halbeher secrétaire général. Aujourd'hui âgés respectivement de 86 et 82 ans, ils racontent à Radio France internationale comment et pourquoi l'occupation de leur usine a commencé, il y a cinquante ans. De leur récit détaillé, deux éléments ressortent que l'on a rarement en tête quand on repense à cette mobilisation historique : l'enjeu des travailleurs immigrés, et la transformation des individus par la contestation sociale.