Un fantôme s’invite au procès de la mafia du CO2

Par

L’assassinat de Samy Souied en 2010, toujours pas résolu, est revenu dans les débats ce mercredi 18 mai au procès de la mafia du CO2. Arnaud Mimran, lui, nie toute participation à la fraude, et dit tout ignorer de ce crime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Poisseuse, écœurante, l’odeur du sang est également tenace. Alors que l’on juge, à la XXXIIe chambre correctionnelle de Paris, l’aspect financier de la gigantesque fraude à la TVA sur le marché des droits à polluer, l’assassinat en 2010 d’un des protagonistes de l’arnaque du siècle, qui fait toujours l’objet d’une instruction distincte, s’invite dans les débats ce mercredi matin.