Après Michel Aubier, Total réembauche un médecin de l’AP-HP

Par

Total a trouvé un successeur au pneumologue de l’hôpital Bichat et médecin-conseil, qui minimisait l’impact de la pollution sur la santé. Un autre professeur de médecine va prendre soin des cadres de la multinationale, une demi-journée par semaine. En contrepartie, Total versera une subvention de 300 000 euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a communiqué prestement le 24 avril, sur son site internet : « L’AP-HP et Total concluent un accord de partenariat. » L’annonce est passée inaperçue. Le plus grand groupe hospitalier public français s’y félicite d’une « volonté commune » et d’une « convention officielle » avec la plus grande entreprise française, l’un des plus grands pétroliers du monde, 170 milliards de dollars de chiffre d’affaires. À la clé, de l’argent de Total pour « financer des actions de recherche » de l’AP-HP.