Accoucher à domicile, « un acte militant » qui fait débat

Par

Depuis la crise sanitaire, de plus en plus de femmes souhaitent accoucher chez elles. Ce regain d’intérêt révèle d’autres enjeux politiques : fermeture des petites maternités, désir d’une autre relation patient-médecin, ou revendication du pouvoir des femmes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les petites contractions qui ont ponctué sa nuit n’ont pas inquiété Camille, 32 ans, enceinte de son premier enfant. À 7 heures, elles sont bien présentes et régulières. « C’est sûrement pour ce soir », se dit-elle. 9 heures, rien ne va plus, les contractions sont plus intenses. Pourtant, Camille et Bruno ne se rendent pas à la maternité. Lola, sa sage-femme est prévenue, c’est elle qui rejoint le couple dans leur maison située en banlieue parisienne.